La place du silence en yoga

Le silence advient dans l’immobilité, il est le savoir sans mots, il est la beauté du néant.

En sanskrit, le mot mauna मौनम्est traduit par silence. Il peut être traduit dans la pratique du yoga par non-parole. Pour beaucoup d’entre nous, le fait de ne pas parler, même pour quelques heures, est inimaginable car est considéré comme un manque d’éducation et ne favorise pas l’échange et la communication. Le fait de ne pas parler peut être une expérience désagréable voire même insupportable. Le fait de communiquer avec les autres pour échanger nos expériences, nos opinions, afin que l’autre puisse acquiescer ou pas créé un fort sentiment d’identité, un développement de sa personnalité et de son égo. Nous ne pouvons pas vivre sans communiquer les uns avec les autres. C’est le propre de l’homme et c’est ainsi que nous faisons évoluer le monde. Mais le fait de parler va simplement activer notre mental et plus nous parlons, plus le mental est agité. Cette agitation est un mal pour tout yogi qui désire aller vers le salut, vers un niveau de conscience plus élevé. La citation « la parole est d’argent, le silence d’or » nous dit que parfois dans le silence il y a plus de choses dites.

La philosophie indienne nous dit que le silence est absence de son afin d’observer une quiétude intérieure. Le Pape Benoit XVI a dit : Dans le silence nous écoutons et nous nous connaissons mieux nous-mêmes… Ainsi s’ouvre un espace d’écoute mutuelle et une relation humaine plus profonde devient possible.

En musique, le musicien doit dans son interprétation d’une oeuvre faire écouter les silences entre les notes pour que la mélodie soit la plus harmonieuse possible.

La pratique du yoga nous prépare à entrer dans cet espace de silence. C’est grâce à l’immobilité de la posture et dans les espaces de notre corps que le silence intérieur va s’ouvrir. C’est la raison pour laquelle les postures doivent être faites avec fermeté et aisance. Il ne faut pas qu’il y ait de l’inconfort dans les postures sinon nous mettons en activité notre mental et le silence intérieur ne pourra pas être aperçu. Ainsi, dans l’immobilité de la posture, les pensées s’apaisent et la nature de notre conscience est révélée dans toute sa beauté.

L’attention que je donne au silence est fondamentale car sans ce moment de silence il n’y a pas d’assimilation des postures par l’élève.  Cependant, il ne faut pas rester top longtemps silencieux car il va avoir un vide qui va être angoissant pour l’élève. Il faut à ce moment reprendre la parole pour accompagner l’élève dans sa quête de son corps. Tout l’art de l’enseignant de yoga sera de trouver le juste moment de silence afin de faire diminuer le paraître et faire grandir l’être en lui.

Le silence par définition est yoga et si vous voulez être un yogi vous devez rester silencieux. Le mot yoga veut dire unir les liens qui se tissent entre votre corps de chair et votre corps de béatitude qui n’est autre qu’un corps de silence.

Pendant une posture, pendant un mouvement le silence vous entoure. Vous êtes nu seul avec votre corps, il n’y a rien à faire. Il faut vivre votre posture dans le silence de votre corps. Soyez à  l’écoute de votre corps, il est pure vibration. N’allez jamais au delà de vos limites et arrêtez-vous là où votre corps vous le dit, sans plus. Il faudra que votre posture soit en même temps ferme et souple (Stira-Suka). Le geste doit être beau et précis. Laissez de l’espace dans votre corps, dans vos muscles, dans vos articulations, dans vos os, dans vos cellules. Ne vous occupez pas de votre voisin, l’espace de son corps est différent du votre, son silence intérieur aussi. Avec l’aide de la respiration douce et régulière, installez-vous dans la posture ou dans le mouvement. Soyez en harmonie avec l’espace qui vous entoure et faites union avec l’air qui caresse votre peau. Même si vous connaissez les postures, faites les comme si c’était la première fois. La routine n’est pas yoga. L’émotion doit être permanente et à chaque instant vous êtes ici et maintenant en harmonie avec votre corps et le silence va vous ouvrir les portes du salut et de réalité absolue.

2 réflexions sur “La place du silence en yoga”

  1. Super le dernier paragraphe, efficace et précis. Quand au silence une religieuse longtemps cloîtrée, à sa sortie répondait à la question d’une journaliste: “qu’est ce qui vous à le plus surpris à votre sortie ?” : ” La vacuité des propos”…
    À méditer…

  2. Merci pour ce très bel article Daniel. Le silence est Yoga et Yoga est partage. On ne peut partager que ce qu’on possède et que l’on connaît, c’est à dire soi-même, et c’est là encore toute la quête du Yoga.

Répondre à Joseph Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X
X