Le stress, comment le dompter par le yoga.

Le stress est en biologie l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Le stress ne fait pas partie des émotions comme l’anxiété car c’est un ensemble de mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions dont l’anxiété.

Nous avons donc ici une pression qui pourrait subir d’importants dégâts au sein même d’un organisme vivant. Le stress n’est pas réservé à l’homme, il est présent dans tout organismes vivants comme les animaux mais aussi végétaux. Il suffit de voir vivre ou même survivre  un arbre au milieu d’une autoroute avec ses feuilles vert-marrons et son tronc chétif par rapport à un arbre en pleine nature sans pression sur son environnement avec de belles feuilles vertes et un tronc fort et solide.

C’est encore plus vrai pour les animaux quand ils sont en milieu sauvage, ils doivent survivre pour trouver quotidiennement de la nourriture et sont donc soumis à un stress assez élevé.

Le stress est un mécanisme donc de survie nécessaire à la vie. C’est un moyen de défense naturel qui ne doit pas être supprimé car l’organisme ne pourrait plus réagir. La vie est remplie de défis, de surprises et de retournement de situation que l’on doit gérer à tout instant. Ces instants peuvent être d’ordre physique, une mauvaise digestion, un sommeil perturbé, une pathologie, un problème de dos qui vont tous nécessiter une réponse immédiate afin de soulager la pression. Le mal de dos va entrainer une position anormale de celui-ci et pourra se répercuter ailleurs dans le corps. Lorsqu’il s’agit d’une pression psychologique, cela va avoir une répercussion sur le corps mais entrainera d’autres effets psychologiques qui vont s’accumuleront.

Comme le stress est nécessaire à la vie, c’est la notion d’excès qui va entrainer des problèmes. Tout va dépendre de notre capacité à réagir avec lui. Ce sur-stress va finir par affaiblir les capacités de résistance de l’organisme. L’origine du stress est souvent nichée dans notre mental encore plus que la seule pression extérieure.

Le jugement est souvent un facteur qui dans beaucoup de cas va intervenir dans la notion de sur-stress. Que vont penser l’autre de mon comportement de mon action ou inaction, de mon corps, de ce que j’aime ou n’aime pas, de mes croyances. …. La liste est longue et non exhaustive.

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais le jugement qu’ils portent sur ces choses ». Epictète.

Le yoga propose des solutions pour venir en aide au stress excessif. Il est important de créer un espace de paix en nous-même et de le cultiver. Cette espace doit se placer dans le cadre d’une pratique régulière de postures et de respirations. Il ne doit être pas être le fruit d’un désir afin d’éviter d’obtenir un résultat car alors cet espace va se confiner et ne pourra pas être ouvert à ce qui est autre. Les âsanas (postures) et les respirations sont bénéfiques pour créer son espace de paix. Souvent les personnes stressées n’arrivent pas à expirer correctement. Ce travail doit apporter un maximum de confort dans la respiration pour venir décompresser ce stress. Cela permet de stimuler le système nerveux parasympathique, ce qui a pour effet, entre autres, de calmer le mental. Les étirements de chaque muscle doivent être faits en douceur afin de trouver un véritable bien-être corporel.

Dans le cadre d’un cours de yoga nu, nous ne pouvons pas cacher notre corps. les barrières vestimentaires tombent et le jugement ne peut se faire dans des conditions normales (textile) et ainsi les pressions extérieures vont être moindre.

La voie du yoga est une quête de sagesse, elle nous dit qu’il ne faut pas renoncer à agir mais accomplir des actes conscients et de trouver une dimension sacrée de l’existence au cœur des relations humaines. Il faut donc assumer l’impact de nos moindres faits et gestes, de nos façons d’agir et de parler en conscience.

Retour haut de page
X
X