Le Toucher, vers le Yoga Tantra.

Pour la première fois à Yoga Nu Paris, je vous propose tous les premiers lundis et jeudis soir de chaque mois un cours de Yoga Nu Tantra. (Voir le calendrier).

Il y a beaucoup de livres qui traitent du sujet sur le Tantra parfois avec plus ou moins de bonheur mais malheureusement moins que plus. Internet foisonne de textes sur le Yoga Tantra. Vous pouvez les consulter et vous en faire une idée. Mais ce que je vais vous proposer sera innovant. A partir du yoga traditionnel selon l’enseignement de T Krishnamacharya et selon mes propres expériences du yoga, mon approche sera plus tournée vers un yoga postural à deux avec une recherche de sensualité tactile afin d’aller vers une connaissance de soi au travers du contact à l’autre.

Vous irez d’avantage vers votre prochain sans jugement et avec le respect de l’autre. Le travail à deux avec contact physique s’entend bien évidement sans aucune connotation sexuelle et aucune dérive de la part des participants ne sera tolérée.

Dans ce contexte de travail serein, il m’a semblé bon de vous proposer une newsletter sur le “toucher” et comment appréhender ce contact avec son partenaire lors d’un cours de Yoga Nu Tantra.

Le contact physique avec une autre personne n’est toutefois pas facile, il peut être même parfois douloureux et pénible; il peut aussi y avoir rejet.

Nous avons tous des rapports diffèrent au corps de l’autre selon l’éducation que nous avons reçu et selon nos origines ethniques. Enfant, nous avons été tous confronté un jour ou l’autre au contact physique d’une autre personne autre que celui de nos parents. Chaque enfant réagit différemment selon sa personnalité mais aussi selon la perception qu’ont les parents envers ce contact d’un étranger sur le corps de leur propre enfant. Adolescent, le rapport au corps n’est pas facile à gérer car même si les hormones sont là pour nous attirer vers une autre personne, le contact est une toute autre histoire et se vit différemment selon l’apprentissage qui a été fait pendant l’enfance.

Le “toucher” est l’un des sens de l’humain essentiel pour la survie et le développement des êtres vivants que nous sommes. L’exploration du monde matériel, la reconnaissance des objets et des êtres, la découverte de l’environnement, la marche, la préhension des objets, les contacts sociaux et la sexualité seront développés naturellement après cet apprentissage qui s’est oppéré pendant l’enfance.

Se toucher ou se faire toucher de façon positive est crucial pour la survie de l’homme. Toucher les objets et les autres êtres vivants favorise l’apprentissage chez l’enfant et aussi tout au long de notre vie d’adulte.

Le “toucher” permet aux êtres humains de percevoir les frottements d’un objet ou d’une peau, de sentir les pressions exercées sur son corps, et d’être en alerte suite aux modifications de l’enveloppe corporelle. Il contribue à informer le corps de son état dans un contexte donné, ce qui en fait l’un des quatre composants du système somatosensoriel. Les trois autres sont le système de perception de la température, le système de perception de la douleur et le système proprioceptif qui fournit des informations sur les postures et les mouvements grâce à des récepteurs situés dans les muscles, les articulations et les tendons.

Le cours de Yoga Nu Tantra se déroulera de manière à ce que chacun puisse se connecter avec son partenaire et retrouver non pas son propre souffle et énergie mais un souffle et une énergie commune. Le contact avec la main est la partie visible du cerveau de l’homme nous dit les kinésithérapeutes. Alors ce contact se fera sans pression, juste un éffleurement neutre sans conotation sexuelle.

Sans jugement et en osmose avec le partenaire, les participants devront essayer de pratiquer avec le cœur ouvert à l’autre. Le lâcher-prise devra être total, l’abandon de son corps devra se faire de par une respiration apaisée sans tension. Pour aller vers l’autre corps, un travail de son propore corps se fera en premier et ainsi le contact avec son partenaire se fera de façon plus aisée.

Un cours de yoga est la rencontre entre deux personnes, entre toi et moi, entre deux apparences. Je suis face à une personne qui me fait face.

Expérimentez la beauté de deux corps dans l’union silencieuse d’une telle rencontre. L’objet du yoga sera alors la rencontre avec soi-même pour rencontrer l’autre. Cette pratique permettra de libérer des énergies jusque là inconnues.

Par une respiration coordonnée, le yoga à deux améliorera le sens de l’écoute et développera l’attention à l’autre et ainsi l’efficacité de la posture sera approfondie. Les postures réalisées à deux sont comme un guide qui va permettre de mieux maitriser la pratique. Elles vont développer l’ouverture à l’autre par acceptation de son propre corps en premier puis celui de l’autre. Si ses deux conditions ne sont pas remplies, vous risquez d’être mal à l’aise et l’expérience pourra être plus douloureuse que bénéfique.

Cette prise de conscience de sa propre condition face à l’autre, cette humilité par laquelle l’élève va placer son égo à un niveau moindre va lui permettre d’être en phase avec l’autre. La connaissance de soi est une condition sinéquanone avant de rentrer dans la posture à deux. En se guidant de la sorte cela va favoriser l’échange d’énergie qui sera renforcé par le contact physique combiné à la respiration. Cela permet de plus de faire corriger les erreurs de positionnement des postures.

Le mot yoga ne veut-il pas dire unir, lier, joindre, avec soi, afin de trouver ouverture de cœur par un équilibre subtil avec son environnement mais aussi avec les autres car même si la finalité du yoga est d’abord l’assise seule face à la vie afin d’attendre la révélation, le salut, elle est avant cela connaissance de soi au travers des autres.

Le rapport à l’autre est aussi un rapport à soi.

Bonne séance à tous.

Retour haut de page
X
X