Comment bien choisir son professeur de yoga.

 

De nos jours, il y a une quantité de style de yoga et c’est très bien car cela est la preuve que le yoga est en constante adaptation quelle que soit l’époque. Le yoga a traversé les ages en s’adaptant toujours à l’homme. Le yoga pratiqué il y a deux mille ans n’est pas le même que celui pratiqué  dans les années cinquante et encore moins que celui pratiqué de nos jours. En France, il n’y aurait pas moins de 69 styles de yoga enseignés à Paris. Parmi lesquelle se trouvent des yogas des plus fantaisistes comme le Art Yoga ou le Stiff-man Yoga (stiff : rigide) et des yogas issus de grandes traditions comme Shivanada, Satyananda, Iyengar, Ashtanga, Madras, Énergie, etc… la liste est longue.

Mais quelque soit le style de yoga que vous pratiquez, vous devriez vous informer non seulement du style de yoga de votre professeur mais aussi de ses qualifications. Un professeur qualifié vous apportera le meilleur de sa lignée.  Même parmi les yogas que j’appelle fantaisistes, le professeur devrait toujours avoir un diplôme à vous présenter. Qu’il soit encadré et posé sur un mur ou pas, votre professeur devrait l’annoncer à chaque nouvel élève. N’hésitez pas à lui demander s’il ne le fait pas spontanément. Ce diplôme est une garantie pour vous d’avoir un professeur qui a reçu une formation qualifiante adaptée à sa discipline. C’est aussi pour vous une sécurité afin d’éviter de vous blesser pendant une séance car il saura toujours vous proposer des postures adaptées.

Au-delà du diplôme, il est aussi important de savoir si votre professeur fait partie d’une fédération de yoga. L’appartenance à cette fédération lui permet d’avoir une formation continue pour une remise à niveau régulière. Cette recherche de diplôme qualifiante et de formation est pratiqué dans le milieu professionnel alors pourquoi pas aussi ne pas la pratiquer dans nos cours de yoga.

Concernant la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga à la quelle j’appartiens, elle a rédigé pour la première fois en France une charte d’Éthique et de Déontologie qui propose de donner aux professeurs de yoga des références et des repères sur lesquels ils peuvent s’appuyer. Cette charte a été élaborée en 2008 par le Syndicat National des Professeurs de Yoga qui établit les règles professionnelles des professeurs de yoga afin de protéger le public et les professeurs de l’utilisation de méthodes ou de techniques se réclamant abusivement du Yoga.

C’est la première fois qu’une fédération de yoga propose un tel référencement. C’est une garantie supplémentaire pour les élèves du sérieux de l’enseignement.

Un professeur de yoga devrait être toujours à l’écoute de ses élèves, être le plus présent possible afin d’apporter une aide pendant la séance. Il devrait être à tout moment en mesure d’apporter des aménagements à son cours afin d’apporter soit une réponse individuelle, soit une modification ponctuelle de son cours. L’enseignant de yoga se base sur le respect de chaque individu dans son intégrité afin d’éviter d’imposer des postures non adaptées à certaines personnes qui ne sont pas en mesure de les pratiquer.

Avec bienveillance et respect, l’intelligence de la technique du yoga va amener l’élève dans un état “d’être” entre pose et souffle.  Cette approche permet de mettre l’accent sur l’éveil du corps énergétique et sur les sensations corporelles. Selon l’enseignement du yoga de Madras que j’enseigne, quand l’immobilité de la posture a été établie, alors l’espace du cœur est mis à la lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X
X