Images et postures en yoga

Je suis prêt et je fais face à mes élèves. Face à moi va s’installer une relation entre eux et moi, entre moi et la rivière, les arbres et la terre, entre leurs pensées et les miennes. « La relation est un miroir dans lequel vous pouvez vous voir non tel que vous souhaitez être mais tel que vous êtes »  nous dit Jiddu Krishnamurti. Je me présente à eux avec mon corps et les apparences qui s’y rattachent puisque, quelles que soient nos vies et nos différentes histoires, nous nous présentons tous au monde de façons différentes. Je suis un corps engoncé non seulement dans ses apparences mais aussi dans ses tensions psychologiques. Mon apparence vient de mon image, mon image dans mes vêtements, mon image dans ce que je construis pour protéger mes fragilités psychologiques.

L’enseignant de yoga doit ainsi trouver un équilibre entre un corps tel qu’il est et un mental apaisé (avec le moins possible de tourbillons). Le travail à fournir sera donc double. Aller plus loin dans la connaissance du yoga et aller d’avantage avec un esprit apaisé dans le « je » suis professeur de yoga, « j’ai » la connaissance et « je » vous la transmet tout en délaissant pour un temps mon apparence. Il faudra à ce moment là paraître en tant qu’enseignant tout en laissant apparaître un être calme, sûr et déterminé. Délaisser le paraître pour ne laisser apparaître que l’être. Toute la question est là.

Comment le yoga peut-il permettre d’échapper aux apparences trompeuses et fausses ? Comment éviter que l’élève ne vous ressemble et ne vous imite dans le déroulement du cours ? Il serait très simple de faire apparaître une image de soi face à une attente passive de l’élève, mais alors il ne prendra pas conscience de ce qu’il est. Dois-je capter le regard des élèves par mes vêtements ou par mon aptitude à montrer les postures afin qu’ils les exécutent correctement ? La plupart des élèves travaillent les yeux fermés. Ils n’ont pas besoin de me regarder, ma parole est largement suffisante. Un grand nombre d’enseignant de yoga fait des cours en montrant les poses. Ne laissons pas les élèves se faire piéger par les images des postures que nous montrons ! En montrant le moins possible l’élève va trouver un espace qui va le conduire vers un état d’intériorité. Je montre un parfait Kurmasana – la tortue – alors par le paraître je me fais remarquer, c’est une exhibition de moi en public, je montre un dos droit pendant Dandasana, la posture du bâton en position assise, c’est alors la vue qui fait tout le paraître. Voir et être vu.

Il faut être dans un effacement total face aux élèves pour qu’ils ne fassent pas l’erreur de vous copier. Il faut alors trouver un juste milieu, un point d’équilibre, celui d’une apparence juste. Ne nous laissons pas piéger par les images que nous donnons de notre corps et laissons l’élève vivre ses postures sans être sa référence.

 

Prochain cours de yoga nu lundi 8 avril 2013 à 20h30 à l’Espace “Le Corps en Mouvements”

 

Plus d’info pour venir au cours

OM Shanti

Retour Actualités

Vers les Réseaux Sociaux         Tweeter  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X
X