Namasté नमस्ते

Réflexions de printemps.

Je vous remercie de fond de mon cœur, Namasté.

Le mot Namastéest un mot d’amour et d’acceptation, c’est un signe de prière et de méditation, c’est une reconnaissance de ce qu’il y a de plus beau dans la personne que je salue.  Dire Namastéc’est reconnaître l’autre comme son égal. 

Ce geste permet de rendre hommage et montrer son respect à l’autre.

En sanskrit le mot Namahveut dire « je m’incline devant toi » soit mes salutations envers toi. Le mot Namaskarqu’on trouve dans la salutation au soleil Surya Namaskara une signification plus religieuse « Je salue ou je m’incline devant votre forme ». 

Il est souvent accompagné d’un geste en rapprochant les mains en prière devant le cœur et en venant légèrement s’incliner en avant. Selon la philosophie indienne deux personnes se réunissent que par leur esprit, la jonction des mains signifie alors « puissent nos esprits se rencontrer » Ainsi, dans ce geste on salue la part divine qui règne en chacun de nous. Cette jonction des mains peut aussi se faire devant le front pour saluer un maitre ou au dessus de la tête pour saluer une divinité religieuse ou un Dieu.

Le yoga permet de joindre, réajuster et donner sens, grâce au corps et au souffle, à ce qui semble éloigné, brisé, cassé, sans lien, dans notre être de chair et de pensée.

L’art de la pratique du yoga met en lumière la réconciliation, les retrouvailles possibles de ce qui en nous-même semblait se tenir aux antipodes.

Après un cours de yoga, le yogi retrouve un monde loin des réalités de la nature surtout s’il habite en ville, mais aussiloinde notre propre nature.Les hommes etles femmes ont à notre époque, un mental éparpillé qu’il est difficile de trouver en eux une cohérencehumaine.Lesexigences de la vie de notre sociétéfont faire desexpériences qui dépassent l’entendement. Les systèmes dans lesquelles nous sommes sonttellementcomplexes que cela nous échappent et même si nous avons deshommes doués d’une grande capacité deréflexion et de prise de décision rapide,certains éléments leurs échappent.Nous ne pouvons pas tous gérer, tout régler, tout faire, tout analyser, tout comprendre, tout mettre en équation. Même une heure et demie de yoga ne permettront pas detrouver sérénité et paix intérieure. Cela nereprésenteraitqu’une infime partie du besoin que l’homme aurait besoin pour véritablement trouver la paix intérieure. Le yoga est une technique où les bienfaits sont considérables car il génère bien-être et équilibre dans les sphères de la personnalité. Une des premières choses aappréhender enyoga est son environnement,être en phase avec ce qui vous entour, ensuite seulement peut venir uneintériorisation par l’intermédiaire de son corps et du souffle.Le yoga est la célébration de la pauvreté du corps dans le sens de sa simplicité, sa splendeur et de sa richesse.Il est aussi un pèlerinage dépouillé de tout accessoire. Le corps est sculpté de l’intérieur par le souffle.

Le yoga nous incite à vivre dans l’instant présent afin de ne pas être lié au passé ni projeté dans le futur.

Le yoga est un aller-retour permanent et quotidien du corps et du souffle et est aussi une marche à suivre pour expérimenter le corps dans toutes ces dimensions.

Le cheminement qui passe par le corps est une voie fiable ; en effet celui-ci nous rappelle vite quand ce n’est pas juste surtout en maintenant longuement une posture.

Les cours que je propose neparlent pas de bien être, ni de relaxation, nide liberté, ni de détente car tout cela ne sont que des concepts. Le yoga est créateur d’espace, c’est la capacité à aller toucher de l’intérieur par le souffle l’espace qu’on se construit.Il ne faut pas être dans l’expectative, dans une attentede quelque chose, dans l’attente d’une réalisation, d’un objectif. Le yoga c’est tout le contraire. Le professeur deyoga est comme un guide qui montre le chemin à l’élève de ce qu’il pourrait faire afin de faire une approche de son corps dans l’espace età cet instant présent. Il faut lui montrer le début du chemin (la posture) l’accompagner dans l’espace dans laquel il est(la respiration)et c’est ensuite àl’élève de se diriger vers le cheminen restant en deçà de ces possibilités. Car audelà devientunconcept.

Dans un cours de yoga, il y a parfois des moments de présence où le corps va trouver une vérité qui lui est sienne et cette vérité c’est faite par le silence où justement la posture s’est incarnée en vous. La mémoire du corps est une force qu’il faut exploiter. Les postures faites doivent être justes car elles vont se faire grâce à cette mémoire corporelle et s’installer durablement. Ne vous souciez pas de l’ordre mais laissez-vous guider par votre instinct naturel. 

En pratiquant « je fais mémoire », je suis présent. Cette présence est nécessaire pour qu’il y ait transformation. Cette transformation est de l’ordre du Tapas, notion de cuisson. C’est dans l’intensité et dans l’ardeur de ma pratique que mon corps va faire mémoire. Il y a une limite entre un dedans et un dehors, un contenu et un contenant avec la possibilité de mouvement de l’un vers l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X
X