Yoga : religion ou spiritualité ?

Le yoga en occident est devenu en l’espace de quelques années un business. Il y a de plus en plus de pratiquants, les cours sont pleins et des nouveaux styles de yoga apparaissent presque chaque jour. Pour beaucoup de pratiquants, le yoga est un moyen de travailler son corps afin de trouver souplesse et tonicité. Pour d’autres, c’est un moyen afin de réduire le stress et de trouver un équilibre dans la vie mouvementée de nos jours et enfin, un certain nombre de personne considère le yoga comme un moyen d’ouverture spirituelle. Cependant, il y a beaucoup de fausses informations qui circulent à propos du yoga surtout dans la sphère internet et de la confusion sur le but proposé. 

Est-ce une religion ou une quête spirituelle ?

Depuis quelques années seulement, le yoga est considéré par certaines personnes comme une religion la plaçant au même niveau que les autres religions. Les origines du yoga viennent de l’hindouisme qui n’est pas une religion mais plutôt une philosophie. En occident, certaines personnes l’assimilent quand même à une religion. On confond souvent les rituels dédiés aux dieux de l’hindouisme qui peuvent être assimilés à une religion. Ainsi donc, cette discipline ne devrait pas être présente ni dans les cours de yoga ni dans les écoles de yoga.

Le yoga n’est pas un système de croyance, il fait partie des six systèmes philosophiques indiens dont le but est la libération (moksha). Il ne nécessite pas de croire en quelques divinités hindoues ou de participer à ses rituels. La discipline est ouverte à tout le monde quelque soit leur croyance.

Le yoga est d’abord une philosophie qui promeut une vie saine afin de vivre une vie harmonieuse. C’est une discipline dont les pratiques sont la méditation, l’ascèse et les exercices corporels afin de réaliser l’union de l’être humain avec la nature. Ce travail se fera sur un plan psychique et spirituel afin de trouver équilibre entre corps et esprit. Le but du yoga est une quête de paix intérieure. Ce travail sur le corps est un bon moyen pour un jour peut être, aller plus loin vers la quête spirituelle.

Mais c’est quoi au juste la spiritualité ?

La spiritualité se rattache à une perspective de l’être humain en relation avec les êtres supérieurs (dieux ou démons) et le salut ou la libération de l’âme. Elle est liée à la quête de sens que l’on place généralement lors d’un questionnement sur sa propre vie.

Religion et spiritualité sont souvent liées car la quête du salut passe par des prières, des rites traditionnels qui sont autant présents en yoga que dans toutes les religions. Cependant en yoga,  il n’y a pas de dogme lié à la discipline car le questionnement vers une vie spirituelle n’est pas considéré comme fondamentale, incontestable et intangible par une autorité religieuse. En Inde, il n’y a pas d’autorité centrale contrôlant la religion comme cela existe en occident avec le Pape. En yoga, le libre-arbitre est respecté et n’impose pas de pratiquer des rituels comme des prières afin de laver tous les péchés car la notion de péché n’existe pas dans la philosophie indienne. La rédemption ne vient pas par la prière mais par une ascèse personnelle, physique, corporelle et  individuelle. Il n’y a pas de rachat par dieu de l’esclavage du mal et du péché afin de lui rendre sa liberté. Les maux de l’homme sont en lui et ce n’est que lui même qui a les clés pour trouver le salut de son âme. La spiritualité est une expérience humaine, universelle et accessible par tout le monde.

Le yoga peut-il évoluer et s’adapter à chaque époque.

Alors que la plupart des personnes en occident recherchent un travail corporel afin d’obtenir des effets bénéfiques sur leur santé, certaines personnes font un travail d’intériorisation pour un éveil spirituel. Or l’éveil spirituel est lié à la spiritualité qui est le chemin vers le repos mental (Yoga chitta vritti Nirodha =  le yoga est la cessation des activités du mental, nous dit Patanjali dans les Yoga Sutras).

En occident, certains cours font référence aux textes et d’autres se contentent d’un simple OM ou Namasté et ne veulent pas aller plus dans la philosophie du yoga. Il me semble important d’expliquer de façon simple et accessible que le yoga n’est pas uniquement une discipline corporelle mais aussi une philosophie afin d’éviter de limiter la discipline à l’unique travail corporel. Si ce travail ne se fait pas par les professeurs, le yoga restera une discipline gymnastique uniquement, ce qui n’est pas sont but au départ. On traduit le mot yoga par les mots union ou joindre. Joindre le corps et l’esprit ce qui lui confère un caractère spirituel. 

Comment cultiver une conscience en yoga ? Si la séance et les postures se font en conscience et qu’elle introduit un moment de médiation, elle va développer une énergie que sera ressenti dans tout le corps et plus particulièrement au niveau des points de chakra.  Chaque chakra se place sur un plan physique, émotionnel, et énergétique. Le Prana ou force vitale qui traverse tout le corps et plus particulièrement au niveau des chakras va générer une énergie consciente qui sera le chemin vers une vie spirituelle.

 En développant une pratique spirituelle en yoga, vous développez un état de lâcher-prise.  Ce lâcher-prise n’est pas un contrôle de notre mental, de notre corps ou de notre environnement. Il doit permettre de créer une posture stable et ferme en même temps afin de faire face aux tourments de la vie avec sérénité. Quel que soit votre pratique, dynamique ou méditative, le yoga va créer un espace d’ouverture afin de connecter votre corps à votre esprit dans un environnement apaisé pour aller vers l’élévation spirituelle.

1 réflexion sur “Yoga : religion ou spiritualité ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
X
X